Version imprimable de la page
source : saint-paul-des-landes.fr


Cérémonie commémorative de la fin du premier conflit mondial

Retour sur la commémoration du 11 novembre 1918 à SAINT PAUL DES LANDES

 

 Jean Pierre  DABERNAT et le conseil municipal de SAINT PAUL DES LANDES ont rendu pour la première fois hommage à la fois aux morts de la Grande Guerre et "à tous les morts pour la France" dimanche, à l'occasion des cérémonies du 11 novembre commémorant le 94ème anniversaire de la fin de la première guerre mondiale.
 
  
Les cérémonies ont débuté à 11 heures dans la commune par la lecture par Jean Pierre DABERNAT du message de Kader ARIF, ministre délégué auprès du ministre de la défense, en charge des anciens combattants relatif à la commémoration de la victoire et de la paix, et à l’hommage à tous les morts pour la France.
 
 
 
 
 
 
 
 A l'issue  de cette première commémoration au monument aux morts de SAINT PAUL DES LANDES, marquée par l’appel des jeunes saint-paulois tombés lors de ce premier conflit mondial et le respect d’une minute de silence, le maire a déposé une gerbe devant la stèle des fusillés, à coté du cimetière de la commune.
  
Lors d’une brève allocution prononcée à la mairie devant les élus, les représentants des associations, et les saint-paulois présents, il a ensuite félicité Aude BRANDALAC, étudiante saint-pauloise, pour la qualité de son travail universitaire mené récemment sur le monument aux morts de la commune.
 
 
 
 
 
 
 Aude  BRANDALAC a alors présenté le fruit de ses recherches, faites à la mairie mais également aux archives départementales et a retracé rapidement les faits marquants de l’édification du monument aux morts en 1934.
  
Les saint paulois présents ont unanimement et chaleureusement salué le travail de cette étudiante,  ainsi que son vif intérêt pour l’histoire de la commune.

Il convient de préciser que le mémoire présenté par Aude BRANDALAC, et consultable dès à présent à la médiathèque "La Grange" a été qualifié de "travail d'historien" par ses professeurs clermontois, et notamment par Mme Claude GRIMMER, auteur en 2004 du document "Saint Paul des Landes, regards historiques".